-Pixel-Dormoy-

Le projet Pixel Dormoy est le résultat d'une résidence organisée par la Fondation Ove dans l'un de ces ITEP (Institut Thérapeutique Educatif & Pédagogique) .
La mission de la résidence était de repenser avec les jeunes le réglement intérieur .

L'enjeu de cette résidence a été de s'emparer de cette mission comme d'un prétexte à la transmission de techniques graphiques. Lors d'atelier d'initiation (sérigraphie, gravure,pochoirs,photo..) les jeunes ont pu se saisir de différentes techniques pour nourrir le projet global.

  • construction d'une typographie à partir de formes de bois.

  • copyright collectif ITEM / Hugo Ribes

  • copyright collectif ITEM / Hugo Ribes

  • construction d'une typographie à partir de formes de bois.

  • copyright collectif ITEM / Hugo Ribes

 

Des ateliers de création de jeux vidéos leur ont également permis de saisir comment fonctionne la structure des jeux qui les entourent. A travers cette culture populaire le jeu est aussi rendu possible par la notion de règle, ici la règle devient un élement ludique et non plus un élement de frustration

  • comment se comporte les éléments d'un jeu ?

  • réalisation d'un jeu en 1h à partir de dessin scanné

  • copyright collectif ITEM / Hugo Ribes

  • copyright collectif ITEM / Hugo Ribes

 


Les jeunes participent pleinement aux procédés créatifs (dessin, scénario, réactions, sont utilisés pour faire avancer le projet) mais aussi en temps plus informels où le designer travaille pour faire avancer le projet, et le faire vivre au jour le jour dans l'établissement. A travers des ateliers d'impression et de jeux vidéos les jeunes sont amenés à créer un univers visuel pour (se) représenter les règles.

La résidence s'est achevé sur deux objets distincts : une édition papier et un jeu vidéo.

 

Le livret :

La mise en page du réglement papier a été pensé à la manière d'un fanzine ou de  l'auto-édition. Les règlements sont crées sur place et avec les moyen du bords (collage, photocopieuse..). L'édition est illustrée par les dessins des jeunes réalisés pour le jeu vidéo, mais utilise également la typographie Marxgram réalisé par les jeunes lors de plusieurs atelier.

 

En utilisant le principe de l'aléatoire le graphisme de la couverture est différents sur chaque livret.

  

Le jeu :

Le prototype de jeu vidéo a été scénarisé et dessiné par les jeunes. Il devient une manière de se mettre en scène, par la réalisation d'un avatar notamment mais aussi en reproduisant l'itep à la manière d'un niveau.  Dans cet ITEP vidéo-ludique les règles sont métaphorisées en obstacle à franchir(arrive à l'heure avant que le portail se ferme devant toi), en pièges à éviter (on ne touche pas aux affaires des autres), en gardiens immobiles (qui n'attendent qu'un mot poli pour te laisser passer). Vulgarisé, le règlement intérieur devient enfin accessible.


  • autoportrait, le jeune devient un élément du jeu.

  • dessins en pixel art des détails qui font l'ITEP.

  • animation en stop motion du personnage de l'éducateur.

 

 

La mise en valeur de ce travail lors de l'exposition à Notre échelle à la Biennale internationale de design de Saint-Etienne 2017, a permis aux jeunes de l'institut de montrer à un large public leur engagement sur ce projet.

 

Plus d'info sur le blog de la résidence.

Capitaine du projet : Martin Guillaumie.